« À la folie… » de Nathalie Claus

À la folie…

À ta voix qui me touche
À ta main qui me parle
Je voudrais faire un chant d’amour
Libre et fort autant que nos cœurs lourds
Lourds de sentiments rares et précieux
Comme ces pierres qui étincellent
Comme ces larmes qui à toujours scellent

À tes rêves qui m’appellent
À ton destin entre mes deux mains
Je voudrais faire un refrain
Juste et clair autant qu’une douce lumière
Douce du printemps de tes doigts de velours
Comme un éveil dense et lent qui s’étend
Comme un rêve chaud et tendre qui surprend

À ton nom que je crie
À ton rire que j’invoque
Je voudrais dédier ces trois strophes
Courtes et profondes autant que la vie pleine
Pleine de ta présence généreuse et audacieuse
Comme l’élan vers un infini qui libère
Comme le sang qui soudain se condense et régénère

Nathalie Claus

 

selfportrait
selfportrait Par Proyecto Eden

Laisser un commentaire