Texte érotique de Marcel Béalu

Que disait-elle, jalouse, la Dame oiseau du damoiseau ?
— Méfie-toi de son sourire !
Méfie-toi de son corps lisse !

Mais le huchet (1) du freluquet clamait au vent :
— L’oiseau fou nommé Délire
Est niché entre ses cuisses.

Applaudissez, palombes ! Dans ce silence qui n’est plus le silence, seul votre roucoulement peut se substituer au langage. Ma Rose Trémière, tes seins sont des roses, les boutons de tes seins des fraises inusables. Femme enfant, fruit, chatte, fleur, ma douce petite femelle nue ! Ma mouette, mon cabri blond, mon crottin, mon chèvre chou ! Si ma bouche quitte ton visage c’est pour trouver asile au creux de tes aisselles, buissons vénéneux où poussent la digitale pourpre et la jusquiame noire.

Marcel Béalu

(1) Cor de Chasse

[singlepic id=59 w=320 h=240 mode=web20 float=center]

Femme Nue Par Claude Robillard

Laisser un commentaire