« Sixain » – Anonyme

Sixain

De trois deux en sont morts des mignons de la cour,
Pour avoir trop gousté des plaisir de l’amour,
Leur vigueur s’escoula par le vit goutte à goutte.
Passant, au lieu de pleurs que  l’on verse aux humains,
Verse sur leur tombeau du foutre à pleines mains,
Autrement je dirai : — Passant, l’aze te foute.

Anonyme

[singlepic id=40 w=320 h=240 mode=web20 float=center]

Ceci n’est pas une Érection, par Marc Dupuy

Laisser un commentaire