« Narcisse » de Raymond Queneau

Narcisse

Lui-même s’enculant d’une pine ultra-souple
Il arrondit l’anus ornement de ses fesses
Mutualiste amphisbène* étrange étrange couple
Surprenant acrobate en sexuelle adresse

Raymond Queneau

 

* Serpent à deux Têtes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.