Poème de Jean-Max Tixier

Poème de Jean-Max Tixier

Femme qui erres entre les noms,
par les corridors d’arbres où la clarté se meurt,
j’ignore la clairière où tu prendras consistance de marbre.

Tu dresseras dans l’aube la fontaine pétrifiée de ton amour.

La mousse sur tes épaules, sur ton ventre.
Quelque chance à qui passera de connaître le chant profond de la rencontre.

Jean-Max Tixier

Fontaine d'Amour
Fontaine d’Amour

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.