Poème d'Yves Broussard

La Gorge encore frémissante
implorant le pardon des abeilles
en d’imperceptibles chants

elle se retourne

puis observe avec langueur
toutes des efflorescences
à l’orée de la nuit

et l’incendie
des draps.

Yves Broussard

La Fille de l'air
La Chine en mouvement : chemin champêtre Par bertrand môgendre

Laisser un commentaire