« Les roses de Saadi » de Marceline DESBORDES-VALMORE

Les roses de Saadi

J’ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les noeuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore
Poésies Posthumes

0 réponse sur “« Les roses de Saadi » de Marceline DESBORDES-VALMORE”

  1. Les saucisses de Saadi
    ——————-

    J’ai voulu l’autre jour t’apporter des saucisses,
    J’en transportais beaucoup, mais par terre, ça glisse ;
    Je portais, ce jour-là, mes plus mauvais souliers.

    Je m’étale par terre, et les saucisses volent.
    Ô filles de Francfort, dans quelle course folle
    Sur ce trottoir pentu, vous glissiez ! vous rouliez !

    Tous les chiens du quartier, lancés à leur poursuite,
    Ont alors rattrapé les saucisses en fuite ;
    J’abrite mon chagrin sous un micocoulier.

    http://paysdepoesie.wordpress.com/2014/01/30/les-saucisses-de-saadi/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.