« À Claudine » de Jean-Antoine de Baïf

 À Claudine

Extrait

Claudine, vieille harangere,
Je veux bien au vif, te pourtrere,
Et tes beautés, avec tes fleurs,
Peindre de toutes leurs couleurs.
Tu as le corps comme un conchon ;
Tu as le nez comme une guenon ;
Les yeux comme uncrapaud, la joue
Comme un singe qui fait la moue ;
La bouche comme un cul de poule,
Et le monton comme une boule
(Si la poule était effondrée
Et la boule mal rabotée) ;
Tes oreilles comme deux vans
Crasseuses dehors et dedans ;
Ton poil est doux comme une ortie ;
Ta main une griffe d’Harpye ;
Ton haleine un puant retrait
Tes dents sont un palis défait
Tu as la gorge tavelée,
Comme un coq d’Inde piolé
Ton front rouge comme la crête
D’un coq qui a flambante tête ;
[…]

Jean-Antoine de Baïf
Claudine
claudine (summer 06) Par xmarksmyhands

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.