Aphorismes de Khalil Gibran

Aphorismes

Khalil Gibran

peu de choses laissent des traces Par unautreroman

Khalil Gibran, connu sous le sobriquet de « Victor Hugo Libanais », est un auteur, poète et peintre né en 1883 à Bcharré, Liban, et mort en 1931 à New-York.
Il s’est fait connaître surtout pour ses aphorismes. En voici quelques-unes:

  • « L’amour et le doute ne se rencontrent jamais » ;
  • « L’amour est une parole de lumière,
    écrite d’une main de lumière,
    sur une page de lumière. »
  • « Combien de femmes empruntent le cœur de l’homme.
    Rares sont celles qui peuvent le posséder.  »
  • « L’amour est le voile entre aimé et amant. »
  • « Tout homme aime deux femmes :
    l’une est la création de son imagination,
    L’autre n’est pas encore née. »
  • « L’homme qui ne pardonne pas à la femme ses légers défauts ne jouira jamais de ses sublimes vertus. »
  • « Comment mon cœur peut-il se dévoiler sans être brisé . »
  • « Les amants s’embrassent.
    En fait, ils embrassent ce qui les unit. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.