« Bestiaire » de Pierre Louÿs

« Bestiaire » de Pierre Louÿs

Bestiaire

I


Je n’aime pas à voir la princesse autrichienne
Qui fait raidir le vit de son grand lévrier,
Puis se courbe sous lui pour lui servir de chienne
Avant que l’empereur songe à la marier.

*

Je n’aime pas qu’Alice en rut lève son linge
Montre son clitoris dardé, rouge et durci,
Long comme un vit de chien, droit comme un vit de singe,
Et soupire : « Ah ! ma gousse ! un coup de langue ici ! »

*

Je n’aime pas à voir qu’une fille de ferme
Fourre un vit de cheval au con d’une jument
Et racle avec la main tout le surplus du sperme
Pour se lécher la patte au soleil, goulûment. (suite…)

« Amour Secret » de Victor Hugo

« Amour Secret » de Victor Hugo

Amour Secret

Ô toi d’où me vient ma pensée,
Sois fière devant le Seigneur !
Relève ta tête abaissée,
Ô toi d’où me vient mon bonheur !

Quand je traverse cette lieue
Qui nous sépare, au sein des nuits,
Ta patrie étoilée et bleue
Rayonne à mes yeux éblouis.

C’est l’heure où cent lampes en flammes
Brillent aux célestes plafonds ;
L’heure où les astres et les âmes
Échangent des regards profonds.

Je sonde alors ta destinée,
Je songe à toi, qui viens des cieux,
A toi, grande âme emprisonnée,
A toi, grand cœur mystérieux !

Noble femme, reine asservie,
Je rêve à ce sort envieux
Qui met tant d’ombre dans ta vie,
Tant de lumière dans tes yeux

Moi, je te connais tout entière
Et je te contemple à genoux ;
Mais autour de tant de lumière
Pourquoi tant d’ombre, ô sort jaloux ?

Dieu lui donna tout, hors l’aumône
Qu’il fait à tous dans sa bonté ;
Le ciel qui lui devait un trône
Lui refusa la liberté.

Oui, ton aile, que le bocage,
Que l’air joyeux réclame en vain,
Se brise aux barreaux d’une cage,
Pauvre grande âme, oiseau divin ! (suite…)

« De Toi à moi » par Dentelle, poète amateur

« De Toi à moi » par Dentelle, poète amateur

De Toi à moi

C’est par ce temps glacé
Que je voudrais déposer
Sur ta bouche un baiser
Histoire de te goûter. (suite…)

« Présent Indicatif » par Dentelle, poète amateur

« Présent Indicatif » par Dentelle, poète amateur

Présent Indicatif

Poème érotique

Les messages avaient fusé tout au long de la journée.
Elle n’aurait su dire pourquoi mais elle avait eu un déclic.  
Peut-être qu’il avait su la toucher là où cela faisait encore mal.  
Peut-être que c’était vrai qu’il la trouvait belle et que les compliments qu’il lui dédicaçait régulièrement étaient sincères.
(suite…)

“Satin” par une poétesse amateur : Dentelle

“Satin” par une poétesse amateur : Dentelle

Satin

Poème érotique

 

Corps élancé sous une nuisette de satin,
(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :