« À l'éclair violent de ta face divine » de Théodore Agrippa d’Aubigné

À l’éclair violent de ta face divine

A l’éclair violent de ta face divine,
N’étant qu’homme mortel, ta céleste beauté
Me fit goûter la mort, la mort et la ruine
Pour de nouveau venir à l’immortalité.

Ton feu divin brûla mon essence mortelle,
Ton céleste m’éprit et me ravit aux Cieux,
Ton âme était divine et la mienne fut telle :
Déesse, tu me mis au rang des autres dieux. Continuer la lecture de « « À l'éclair violent de ta face divine » de Théodore Agrippa d’Aubigné »

« Le Saule » de Paul Valéry

 Le Saule

Tremble, Tombe légère… Un souffle t’aime, Saule,
Qui fait sur toi frémir le songe d’une épaule…
Brise ?…  ou mon seul soupir si simple et si soudain
Que j’exhale d’amour pour ce flottant jardin.
Sur ses fleurs, mon regard trompe le mal d’attendre
Le pas, la voix, la main, et puis, tout l’être tendre,
Cette Toi toute à moi que je sens devenir,
À qui l’heure qui meurt peut tout à coup m’unir
Et qui vient !… Je le sens… Continuer la lecture de « « Le Saule » de Paul Valéry »