« Vers Libres » de Jordi De Sant Jordi

Vers libres

Vers libres
De ces instants… parFREDBOUAINE ☮

Je porte au front votre belle semblance
De qui mon corps, nuit et jour, fait grand fête,
Car j’ai tant miré votre doux visage
Qu’il en reste en moi, gravée, une empreinte
Que même la mort ne peut effacer :
Quand je serai tout entier hors du siècle,
Ceux qui mon corps porteront au sépulcre
Verront votre signe inscrit sur ma face.

Comme un enfant contemplant un retable,
Reste à fixer les couleurs des images
Dont rien ne peut tant l’or qui l’environne
Lui donne joie distraire son cœur pur,
Ainsi captif, devant l’amoureux cercle
De votre corps que tant de charmes ornent,
Je le contemple et, plus que Dieu, l’admire,
Tant suis joyeux d’amour qui me pénètre. Continuer la lecture de « « Vers Libres » de Jordi De Sant Jordi »

« L’étreinte de la terre » par Évelyne Laurence

L’étreinte de la terre

Si tu me contemples, je resplendirai
Je serai l’herbe emperlée de rosée.
Gabriela Mistral

Quand je sens ta ferveur se poser sur mes lèvres
Je suis ce paysage où palpite le ciel,
Où la vie accomplit son acte essentiel
Dans l’appel des rameaux et le flux de la sève.

Je suis cette colline amoureuse d’un lac
Jusqu’à fondre en ses eaux sa couronne d’ombrages,
Je suis la terre heureuse et chaude du rivage
Qui boit l’effervescence au baiser du ressac. Continuer la lecture de « « L’étreinte de la terre » par Évelyne Laurence »

« Le soir tombe, la lune est d'or » par Émile Verhaeren

Le soir tombe, la lune est d’or

Lune
Origins par ♥ Lolaa ♥

Le soir tombe, la lune est d’or.

Avant la fin de la journée
Va-t’en gaîment jusqu’au jardin
Cueillir avec tes douces mains
Les quelques fleurs qui n’y sont point encor
Tristement, vers la terre, inclinées.

Que le feuillage soit déjà blême, qu’importe
Je les admire et tu les aimes,
Et leurs corolles sont quand même
Belles, sur les tiges qui les portent. Continuer la lecture de « « Le soir tombe, la lune est d'or » par Émile Verhaeren »