« Hinne à la Nuit » de Pierre de Ronsard

Hinne à la Nuit

Nuit d'août toute noire
DemiLune Par dmachillot

Nuit, des amours ministre et sergente fidele
Des arrests de Venus, et des saintes lois d’elle,
Qui secrete acompaignes
L’impatient ami de l’heure acoutumée,
Ô l’aimée des Dieus, mais plus encore aimée
Des étoiles compaignes,

Nature de tes dons adore l’excellence,
Tu caches lés plaisirs desous muet silence
Que l’amour jouissante
Donne, quand ton obscur étroitement assemble
Les amans embrassés, et qu’ils tumbent ensemble
Sous l’ardeur languissante. Continuer la lecture de « « Hinne à la Nuit » de Pierre de Ronsard »

« La maison des ombres » de Didier Venturini

La maison des ombres

L'Autre
The Curious Par Marceau R

Il est des ronces et du silence
Où se fatiguent moellons et tuiles
De cette maison qui prend patience
Sur son lopin comme en exil

Elle s’abandonne sans aucun cri
A cette lente progression du temps
Et seul le vent peut suivre ici
Ses lézardes et rides de ciment

Elle se repose sur cette colline
Où l’air vient lui brunir les flancs
Dans ses mousses passent encore des rythmes
Des soupirs des frisson’ments Continuer la lecture de « « La maison des ombres » de Didier Venturini »

« Supplice Érotique » Par ♥ Ange Étrange ♥

Supplice Érotique

Sensualité érotique
comme des perles qui s’écouleraient sur ta peau Par FREDBOUAINE ☮

Habilement perchée sur des talons de 10 centimètres
Je me déshabille encouragée par le regard de mon maître
De ses mains douces et fermes il s’empare de mon corps
M’allongeant telle une proie condamnée sans aucun remords

Commence alors une danse sensuelle et bestiale
Ou mon amant n’aura de cesse de me flairer tel un animal
Il s’empare avec ferveur de mes cuisses à la peau lisse
Et y enfouit avidement sa tête emplie de vices Continuer la lecture de « « Supplice Érotique » Par ♥ Ange Étrange ♥ »

« Adieu à la Madeleine » de Casimir Delavigne

Adieu à la Madeleine

Volupté
Volupté Par DonParmiggiano

Adieu Madeleine Chérie,
Qui te réfléchis dans les eaux,
Comme une fleur de la prairie
Se mire au cristal du ruisseau.
Ta colline, où j’ai vu paraître
Un beau jour qui s’est éclipsé,
J’ai rêvé que j’en étais maître ;
Adieu ! Ce doux rêve est passé.

Assis sur la rive opposée,
Je te vois, lorsque le soleil
Sur tes gazons boit la rosée,
Sourire encore à ton réveil,
Et d’un brouillard pâle entourée
Quand le jour meurt avec le bruit,
Blanchir comme une ombre adorée
Qui nous apparaît dans la nuit. Continuer la lecture de « « Adieu à la Madeleine » de Casimir Delavigne »

« Petit poème érotique » de Renée Vivien

Petit poème érotique

Et je regrette et je cherche Psappha.

Tango Torride
Last tango in Paris Par zilverbat.

Et je regrette et je cherche ton doux baiser.
Quelle femme saurait me plaire et m’apaiser ?
Laquelle apporterait les voluptés anciennes
Sur des lèvres sans fard et pareilles aux tiennes ?

Je le sais, tu mentais, ton rire sonnait creux
Mais ton baiser fut lent, étroit et savoureux,
Il s’attardait, et ce baiser atteignait l’âme,
Car tu fus à la fois le serpent et la femme.

Mais souviens-toi de la façon dont je t’aimais…
Moi, ne suis-je plus rien dans ta chair ? Si jamais
Tu sanglotas mon nom dans l’instant sans défense,
Souviens-toi de ce cri suivi d’un grand silence.

Je ne sais plus aimer les beaux chants ni les lys
Et ma maison ressemble aux grands nécropolis.
Moi qui voudrais chanter, je demeure muette.
Je désire et je cherche et surtout je regrette…

Renée Vivien

Sillages, 1908