« Air Vif » de Paul Éluard

Air vif

Derniers poèmes d’amour.

J’ai regardé devant moi
Dans la foule je t’ai vue
Parmi les blés je t’ai vue
Sous un arbre je t’ai vue

Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l’eau et du feu

L’été l’hiver je t’ai vue
Dans ma maison je t’ai vue
Entre mes bras je t’ai vue
Dans mes rêves je t’ai vue

Je ne te quitterai plus.

Paul Éluard

[singlepic id=87 w=320 h=240 mode=web20 float=center]

Crédit Photo : Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher) Par sybarite48

Laisser un commentaire