« Dans la terre torride… » de Rémy de Gourmont

Dans la terre torride…

Dans la terre torride, une plante exotique
Penchante, résignée : éclos hors de saison
Deux boutons fléchissaient, d’un air grave et mystique ;
La sève n’était plus pour elle qu’un poison.

Et je sentais pourtant de la fleur accablée
S’évaporer l’effluve âcre d’un parfum lourd,
Mes artères battaient, ma poitrine troublée
Haletait, mon regard se voilait, j’étais sourd.

Continuer la lecture de « « Dans la terre torride… » de Rémy de Gourmont »

« Les Ingénus » de Paul Verlaine

Les Ingénus

Ingénue
cobrasnake’s got nuthin on her Par sbma44

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
En sorte que, selon le terrain et le vent,
Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent
Interceptés ! – et nous aimions ce jeu de dupes.

Parfois aussi le dard d’un insecte jaloux
Inquiétait le col des belles sous les branches,
Et c’étaient des éclairs soudains de nuques blanches,
Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous.

Le soir tombait, un soir équivoque d’automne :
Les belles, se pendant rêveuses à nos bras,
Dirent alors des mots si spécieux, tout bas,
Que notre âme, depuis ce temps, tremble et s’étonne.

Paul Verlaine

« La grand beauté de vo viaire clair » d'Othon de Granson

La grand beauté de vo viaire clair

Grande Beauté
tu me défies, trouble reflet… Par FREDBOUAINE ☮

La grand beauté de vo viaire clair
Et la douceur dont vous êtes parée
Me fait de vous si fort énamouré,
Chère dame, qu’avoir ne puis durée.
A toute heure est en vous ma pensée.
Désir m’assaut durement par rigueur.
Et si par vous ne m’est grâce donnée,
En languissant définiront mes jours. Continuer la lecture de « « La grand beauté de vo viaire clair » d'Othon de Granson »

« Une bonne Fortune » d'Alfred de Musset

Une bonne Fortune

Bonne Fortune
Madge Macbeth costumed as a gypsy fortune teller / Madge Par BiblioArchives / LibraryArchives
Macbeth déguisée en diseuse de bonne aventure

Il ne faudrait pourtant, me disais-je à moi-même,
Qu’une permission de notre seigneur Dieu,
Pour qu’il vînt à passer quelque femme en ce lieu.
Les bosquets sont déserts ; la chaleur est extrême ;
Les vents sont à l’amour l’horizon est en feu ;
Toute femme, ce soir, doit désirer qu’on l’aime. Continuer la lecture de « « Une bonne Fortune » d'Alfred de Musset »